Saint-Pé-de-Bigorre : 10 siècles d'histoire


saint pé de bigorre
Abbatiale Saint-Pierre et place des Arcades

Abbatiale Saint-Pierre


L'église de Saint-Pé-de-Bigorre est classée Monument Historique. Il s’agit de l’ancienne abbatiale du monastère bénédictin fondé au début du XIème siècle par le Duc Sanche V de Gascogne. Son aspect ainsi que les différents types de pierres employés, briole ou marbre gris, témoignent de son histoire mouvementée et des étapes de sa construction.

La partie voisine du clocher conserve des élements d’époque romane avec des chapiteaux sculptés (XIIème siècle).

Là, se trouvait le choeur des moines. Le reste de l’édifice accueillait la population et les nombreux pèlerins cheminant vers Saint-Jacques de Compostelle, venus adorer à Saint-Pé les reliques de saint Pierre. A son achèvement, au XIIIème siècle, cette église est l’un des plus grands sanctuaires romans de la région, mesurant plus de 60 mètres d’Est en Ouest et 25 mètres de large. Au fil des siècles, les moines ne parviennent plus à entretenir cette immense édifice dévasté durant la Guerre de Cent Ans et les Guerres de Religion. En 1569, les troupes venues du Béarn protestant, pillent et incendient l’abbaye et plus de 80 maisons de Saint-Pé. En 1661, un fort séisme fait s’écrouler le grand clocher roman haut de 40m. Les bénédictins de Saint-Maur, présents à partir de 1666, entreprennent de relever l’église des ses ruines en conservant le plan d’origine.

L’édifice abrite un important mobilier dont la clé de saint Pierre et la statue de Notre-Dame de Saint-Pé ainsi qu’un riche décor des XVIIIème et XIXème siècles.

Brochure explicative à télécharger ici !

 

En 1022, le Duc Sanche de Gascogne, miraculeusement guéri lors de son passage à Générès (ancien nom de Saint-Pé), fonda une abbaye bénédictine dédiée à Saint-Pierre, dans ce petit hameau entre Béarn et Bigorre.

Situé sur le passage des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, le hameau s'agrandit et devient un des hauts lieux de pèlerinage du Sud-Ouest jusqu'au XIIIème siècle.

 

Ensuite, le monastère connaîtra une histoire mouvementée avec notamment l'occupation anglaise au XIVème siècle et les guerres de religions pour finalement être fermé après la révolution. Plus tard, les bâtiments accueilleront un petit séminaire et un lycée.

 

Parallèlement, le bourg devient un centre artisanal important grâce à l'exploitation des matières premières de la forêt de Trescrouts. Cloutiers, charbonniers, tailleurs de pierre, fileurs et tisserands, fabricants de peignes en buis... animent le village jusqu'à la révolution industrielle du XIXème siècle.

 

De ces 10 siècles d'histoire, il subsiste de nombreux témoignages encore visibles. Pour en découvrir quelques uns, un circuit autour de l'histoire du village vous est proposé, pour cela munissez-vous de la brochure explicative disponible à l'Office de Tourisme. À découvrir : l'histoire de la place des Arcades, les lavoirs, les portes cloutées, les maisons et jardins en terrasse... 



Monastère du Désert de l'Immaculée


 

À Saint-Pé-de-Bigorre, le monastère du Désert de l’Immaculée est enclavé dans un cirque de montagnes du Piémont pyrénéen.

En la fête de l’Immaculée Conception 1998, les premières moniales arrivent pour mener leur vie de solitude et de communion fraternelle dans un petit cloître d’ermitages faits de caravanes entourées de palissades de bois. Au printemps 2009, s’ébauchent les premières constructions du monastère.

 

Monastère du Désert de l’Immaculée, F-65270 Saint-Pé-de-Bigorre

Tél. 
05.62.41.88.49


Office de Tourisme, place des Arcades 65270 SAINT-PÉ-DE-BIGORRE

+33(0)5 62 41 88 10 / ot.saintpedebigorre@gmail.com

Suivez-nous !


Saint-Pé-de-Bigorre
Saint-Pé-de-Bigorre
Saint-Pé-de-Bigorre
Saint-Pé-de-Bigorre